L’environnement au cœur des projets

< Toutes les actualités
21 février 2017

L'eau est une ressource vitale, de plus en plus soumise aux pressions anthropiques. Son utilisation rationnelle implique une connaissance approfondie de son environnement et de son renouvellement.

 

 

Stage terrain RQE.JPG

La licence professionnelle Ressources et Qualité de l'Eau forme par la voie de l'apprentissage des professionnels de la protection et de la gestion des ressources en eau, de la qualité de l’eau, de la production et de la distribution d’eau potable, de la collecte, du traitement des eaux usées. Les étudiants diplômés de cette Licence peuvent postuler auprès des collectivités territoriales, des bureaux d’études, des sociétés de conseils, des services recherche et développement et contrôle qualité des entreprises pour lesquels l’eau est une ressource essentielle.

Deux déplacements annuels

 

Dans le cadre du projet pédagogique tuteuré de la licence pro Ressources et Qualité de l’Eau, les apprentis de cette formation partent chaque année en stage de terrain deux fois par an.

 

  • Le 1er a eu lieu au mois d’octobre et est organisé principalement par les responsables universitaires.
  • Le 2ème stage de terrain aura lieu quant à lui, au mois de mars/avril. Il est organisé par les apprentis.

 

 

 

Une approche terrain

 

L’objectif majeur de ces 2 stages est pour les apprentis d’évaluer et de comprendre l’évolution spatiale de la qualité des eaux de surface et souterraines dans le bassin de l’Orge. Une réelle occasion pour eux d’acquérir des compétences pratiques et théoriques dans de multiples domaines tels que l’hydrologie, l’hydrogéologie et la biogéochimie, et de développer leur autonomie et sens de l’initiative.

 

Durant 4 jours en octobre puis 2 jours en mars, les apprentis vont sur les différents terrains sélectionnés afin de récolter des échantillons dans le but d’y apporter leurs analyses et de répondre au cahier des charges d’une étude d’une entreprise client.

 

Pour l’année 2016, le « client » est l’Irstea (Institut national de recherche en sciences et technologies pour l'environnement et l'agriculture). Il y a 4 équipes (entre 5 et 7 apprentis par équipe), donc 4 études à mener sur le même bassin versant de l’Orgeval (Seine et Marne) sur lequel l’Irstea fait des mesures hydroclimatiques et géochimiques depuis plus de 50 ans.

 

Les 4 études doivent répondre aux questions suivantes :

  • Etude 1 : Quelle est la qualité microbiologique des eaux du bassin versant ?
  • Etude 2 : Quelle est la bonne fréquence d’échantillonnage pour mesurer la qualité physico-chimique de l’eau de la rivière ?
  • Etude 3 : Comment expliquer la variabilité spatiale des gammares dans les eaux ?
  • Etude 4 : Quel est l’impact d’une station d’épuration sur la qualité des eaux ?

 

Chaque équipe a présenté à l’oral le 11 mars 2016 sa proposition de réponse au cahier des charges. Le travail de terrain a eu lieu les 5 et 6 avril 2016. Les échantillons obtenus ont été ensuite analysés à la halle technologique GESE (Génie Environnemental, Sols et Eaux) à Ivry-sur-Seine (92400). Les projets tuteurés ont été rendus sous forme d’un rapport en début mai 2016 et d’une soutenance orale le 13 mai 2016.

 

 

 

 

Médias

Galerie Media