Les découvertes sur terrain des apprentis en Licence Ressources et Qualité de l'Eau !

< Toutes les actualités
25 avril 2018

Dans le cadre de leur formation, les étudiants de la Licence pro Ressources et Qualité de l’Eau effectuent chaque année deux stages de terrain sur des sites propices aux recherches.

Stage terrain 2.png

 

LE PREMIER STAGE DE TERRAIN - OCTOBRE 2017
 

L’objectif du premier stage, qui se déroule en début d’année, est d’évaluer et de comprendre l’évolution spatiale de la qualité des eaux de surface et souterraines dans le bassin de l’Orge. C'est l’occasion d’acquérir des compétences pratiques et théoriques dans les domaines de l’hydrologie, l’hydrogéologie et la biogéochimie.

Les étudiants sont divisés en 3 groupes encadrés par trois responsables.

Le stage s'est déroulé en 3 phases :

  • une phase de terrain (du 9 au 12 oct. 2017) avec mesures in situ, observations et prélèvements
  • une phase en laboratoire pour l’analyse chimique des eaux prélevées, couplée à la formation/l’utilisation des SIG et bases de données pour caractériser la zone d’étude
  • une dernière phase de mise en forme des données (graphiques, cartographie, …) et d’interprétation

Suite à leurs travaux, ils ont rendu un rapport et ont eu une soutenance orale.

 

Stage terrain 1.png

 

 

LE SECOND STAGE DE TERRAIN - AVRIL 2018
 

Dénommé "projet tuteuré", ce stage est associé au cours de gestion de projet et de communication de Mme Nathalie DESDEVISES.

Les apprentis sont partis le 10 avril 2018 sur le site d'étude "le Grand Morin", en Seine-et-Marne, à proximité de Coulommiers. Ils sont partiellement en autonomie pour faire le même type de travail de recherche que lors du premier stage, mais dans un lieu tout à fait différent. Trois enseignants-chercheurs ont encadré ce stage.

Divisés en 3 groupes, les apprentis ont préparé le travail de terrain pour répondre à un cahier des charges donné par le client "IRSTEA", qui est l'Institut National de Recherche en Sciences et Technologies pour l'Environnement et l'Agriculture et mène des travaux depuis longtemps dans la région. Mais la demande précise décrite dans le cahier des charges est plus ou moins fictive (c'est plus ou moins la même chaque année), les résultats obtenus étant utiles pour l'IRSTEA.

Les cahiers des charges portent sur les 3 études suivantes :

  • Analyse de la présence des gammares et interprétation pour la qualité des eaux
  • Biogéochimie du rû des Avenelles
  • Impact d’une Station d'épuration sur le milieu et la qualité des eaux

 

Au retour du terrain qui s'est déroulé sur deux journées (les 10 et 11 avril 2018), les étudiants ont été dans la Halle technologique "Génie environnemental Sols et Eaux" (GESE) de Sorbonne Université, à Ivry les 12 et 13 avril. Ils ont analysé les échantillons de terrain et interpréter leurs résultats, rédiger un rapport et préparer un oral qui se déroula le 1 juin 2018.

 

Stage terrain 3.png